Cloister_2
Ecole1-800×300
Jerusalem_2
Ecole.1
Jerusalem

Un message de Fr. Olivier Poquillon o.p., Directeur, École Biblique au sujet de la situation en Terre Sainte:

Comme vous le supposez très justement, la situation en Terre Sainte est paradoxale: la guerre est à nos portes mais l’EBAF vit comme un îlot de paix au milieu de la tempête.

Depuis le 7 octobre, seule la compagnie nationale assure ses vols, augmentant les frais et compliquant les déplacements de nos chercheurs, élèves et frères venus de l’étranger.

Avec l’inflation, le rappel de centaines de milliers de réservistes sous les drapeaux, la fermeture de nombreux checkpoints, les pèlerins et touristes ont déserté le pays et la situation économique de toutes les communautés s’est dégradée.

En ce qui nous concerne, certains élèves liés à des institutions publiques ont du annuler leur séjour mais le corps enseignant s’est mobiliser pour poursuivre l’activité. Les cours ont été assurés avec les personnes présentes mais aussi par Zoom pour permettre à tous d’y participer.

Après une brève suspension, les cours de topographie ont repris sur le terrain en nous adaptant pour intégrer les consignes de sécurité. Paradoxalement, les étudiants et chercheurs qui ont pu rejoindre Jérusalem et qui ont choisi d’y rester bénéficient d’une vision unique des lieux saints et sites archéologiques vides de leurs flots de touristes et de pèlerins.

Nous prions tous pour un retour à la paix en espérant que chacun s’engage dans la recherche du bien commun. La route sera longue mais Dieu et nos amis sont avec nous.

Merci encore pour vos vœux et pour votre soutien.

Vous pouvez compter sur ma prière pour vous même et à vos intentions ainsi que pour tous les amis du Canada.

Fraternellement dans le Christ.
Fr. Olivier Poquillon o.p.
Directeur
École Biblique et Archéologique Française de Jérusalem

Cliquez pour en savoir plus sur le rendez-vous de Fr. Olivier à l’École.

 

Nos boursiers témoignent...

« Les échanges [entre les professeurs], parfois musclés, ont toujours été enrichissants, que ce soit sur le plan intellectuel, spirituel ou humain. J’ai apprécié la compagnie de plusieurs d’entre eux. J’oserais même affirmer que je me suis fait des amis et que cela représente une merveilleuse plus-value à ce genre d’expérience. Il en va de même avec mes collègues – cohorte exceptionnelle … Bref, cette mosaïque fabuleuse a aussi contribué à mon nouvel amour pour Jérusalem : carrefour extraordinaire d’une intensité à nulle autre pareille. On n’en revient pas indemne, on en revient même presque transfigurée et je ne pourrais jamais dire toute ma reconnaissance pour cette opportunité qui m’a été offerte. »
Isabelle Lemelin (janvier à juin 2022)

« J’ai passé des moments merveilleux à l’École, que ce soit en me nourrissant de la communauté spirituelle ou en m’immergeant dans la richesse de la bibliothèque. …La communauté de l’École était encourageante, vivifiante et chaleureuse. Mon français s’est beaucoup amélioré pendant mon séjour, grâce à leur patience et à leurs commentaires constructifs. J’ai beaucoup apprécié la convivialité de la table et la bonne nourriture [et le] calme et la tranquillité pour penser et réfléchir dans le jardin… Je suis reconnaissante des nouvelles amitiés que j’ai nouées pendant mon séjour… Merci encore pour cette merveilleuse occasion de passer du temps à l’École. C’était une expérience riche, rafraîchissante et vraiment bénéfique pour les années à venir. »
Xenia Chan (été 2023)

« Mon expérience à l’École elle-même a été inoubliable. Quelle bibliothèque! Et quel personnel merveilleusement serviable! On s’est bien occupé de moi… Frère Bernard, le bibliothécaire, n’aurait pas pu m’offrir un meilleur espace d’étude. Quant aux resources disponibles, il n’y avait pas un seul article dont j’avais besoin que je ne pouvais trouver à la bibliothèque – un luxe que je n’avais jamais connu jusu’alors… Dans l’ensemble, ce fut une expérience formidable, rendue possible uniquement grâce à la générosité de l’ACEB / CFEB… Pour moi, c’était un rêve devenu réalité ; je ne saurais trop remercier l’ACEB  / CFEB, et j’ai hâte de transmettre tout cela. »
– Stéphane Saulmier (février à mai 2023)

« La communauté des frères et sœurs, des étudiants, des blibiothécaires et des chercheurs était accueillante, et l’école ressemblait à un oasis au milieu de la ville…. J’ai fait l’expérience de ce que certains frères ont appelé « la magie de l’École » — la rencontre circonstancielle d’autres chercheurs dans mon domaine et la reconnaissance de l’importance des travaux des frères de l’École, anciens et actuels, pour mes propres recherches…. Votre générosité a fait la différence dans mes recherches et dans l’élargissement de ma compréhension de Jérusalem et de la situation actuelle en Israël / Palestine. J’espère que vous continuerez à soutenir les chercheurs en début de carrière et que votre soutien sera aussi bénéfique pour leurs recherches que pour les miennes. »
– Aleksander Krogevoll (mai à juin 2023)